Rien ne se passe plus comme hier ?

Est-ce véritablement le bonheur, cet état où rien ne se passe plus comme hier, se demande Âme à l’Encre de Chine.

Son phrasé devient court, sans ponctuation, à l’image de sa respiration qu’elle ne parvient pas à reprendre. Elle continue de perdre pied dans l’espoir, jusqu’au vertige, confrontée à cette indicible joie de ses tourments intérieurs.

Le chronomètre tourne sans que rien ne se passe et…pourtant ...pourtant…au fur à mesure que les secondes, les heures, les journées s’écoulent, un bonheur, avec une justesse  de ton, se pose sur ses questions essentielles.

Son monde intime, comme un rêve qui s’étend…déclare porter la vie sous les mots et à l’intérieur des mots, débordant l’expression….ce grain de voix qui répare et guérit les liens déchirés de l’altérité…

ELLE INTIMEMENT Une Âme à l’Encre de Chine

parole