Dans la solitude de mon regard et de mon silence, j’entends et je vois. Les mots des autres, leurs  écrits et leurs phrasés entrent en moi violemment et frappent  mon rocher intérieur. Une vague vient s’échouer violemment sur mon cœur en lambeau. Le ressac de la mer m’apprend le ressaisissement. Je ne ressemble en rien, me crie mon âme  aux bruits du large, de ces gens qui manient les flux et reflux de paroles  incessantes….dans la solitude de mon regard et de mon silence, mes larmes chantent le ciel et la chaleur  des émotions solitaires….J’appartiens à l’océan, au vent qui n’a plus pleur de vos idées en vertige….de vos cerveaux saoulés  d’égo terrestres…Je pars...pour n’entendre que la voix des voiles….ne goûter que la saveur de quitter la surface du monde….descendre en plongée sous marine….car rien ne me retient vraiment sur ta terre…Choisir de larguer l’insularité du  «je »pour l’ immensité infiniment prolongée du  VIVRE  intensément tout instant.

ELLE INTIMEMENT Une âme à l’Encre de Chine

ROCHER IN TERIEUR