Sa vie, ce long voyage en mer au cours duquel son âme accrochée au Mât a toujours baigné dans l’étonnement d’être rendue à la surface, renversée par sa propre étrangeté, tendue vers le ciel, et chavirée comme une femme saoule. Son âme attachée à ce Mât a trouvé dans son échouage, dans sa solitude magnifique, matière au mouvement. Elle a vogué en vagues, en mouvements amoureux, en inclinations, en transports, en emportements immobiles aussi dépaysant aussi déroutant que le plus lointain exil. Un voyage de rencontres, de fêtes, de couleurs, d’accostages. Cette vie lui aurait fait ressortir le meilleur d’elle-même ? Non. C’est la vie…nue… tout simplement…Le meilleur, c’est pour le paradis.

 

ELLE INTIMEMENT Une âme à l'Encre de Chine

 

matbateau