Epreuve du temps : J’ai le pouvoir personnel d’etre cohérent avec moi-même.

Je m'engage dans une relation à  dire mes valeurs à l’autre car j'ai une éthique personnelle tout en sachant qu'avec le temps je change tout autant que mes valeurs. Aussi, l'essentiel pour moi est de rester fidèle à moi-même.

 

Il y a de mauvais usages et de bons usages...du mensonge...de l'infidélité...oui je le crois.

Honorer ses parents mais être infidèle au désir qu'ils avaient pour nous sera toujours un bon usage de l'infidélité.

Dans le couple, l'infidélité peut être une valeur chez l'un et non chez l'autre. L'engagement est alors difficile.

L'infidélité dans un couple est au faux problème. C'est l'accord sur les valeurs qui produit du Bon, du Beau pour le couple.

Le mensonge répond à une même logique. Développer une capacité relationnelle est indispensable pour réajuster les engagements pris avec l'Autre notamment sur les valeurs de chacun.

Pour terminer sur une note positive et encourageante, l'amour ne suffit pas. Aimer exige une compétence relaitonnelle. Les battements de coeur ne suffisent pas à faire de grands amoureux. L'estime de nos valeurs et devenir fidèle à soi-même dans la joie peuvent être une cléf thérapeutique grandiose et un choix de vie où le Bon et le Beau  dans le couple s'accomplissent. On comprend alors que toutes les rencontres ne méritent pas d'être des rencontres amoureuses....

LA PENSEE S'OUVRE...

AIMER S'APPREND

 

Une Âme à l'Encre de Chine - ELLE INTIMEMENT