Je m’épanche sur la couleur de la ville 

Pour cueillir la brûlure du vivant 

Mais Tout se retire 

 

Je voudrais faire avancer le jour 

Éveiller l’aube

Je voudrais escorter la mer au pied des falaises 

Mais tout se retire 

 

Je voudrais tisser une dernière tendresse 

Étreindre une bourrasque 

Égoutter la lumière 

 

Tout se retire 

Mais à distance  j’aspire en silence à mes futurs caprices

Une Âme à l'Encre de Chine 

F2BB7726-B4A8-435C-B1B5-49C07623B545