23 octobre 2017

TOI l’insatiable

 Au milieu d’incessantes productions poétiques  nombrilistes, je m’ennuie. Oui je m’ennuie. Je cherche LE style, vif et allègre qui entraînerait les mouvements de mon âme dans  une farandole que je ne voudrais plus quitter ! Je cherche L’ esprit dérangeant, engagé, moderne , décrivant avec réalisme notre époque, avec ce qu’il faut de fantaisie, de folie et de liberté . Mais encore plus, je voudrais qu’une bouffée de burlesque aère mes neurones. Qu’on me fasse du bien à l’âme bon sang avec beaucoup de... [Lire la suite]
Posté par UNE AME à 00:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

15 avril 2017

AU COIN DU MONDE...

« Le but ultime de notre chemin, c’est la mort, c’est là l’objet inéluctable de notre visée » Et Montaigne…face à la mort  d’ajouter plus loin…  « En outre, pauvre fou que tu es, qui t’a établi les limites de ta vie ? Tu te fondes sur ce que disent les médecins […] Regarde plutôt la réalité de l’expérience. » Par un certain détachement, l’auteur  s’applique à accepter la réalité de l’expérience tout en reconnaissant de ne pas trop vouloir s’en « embarrasser »… Camus fait de Sisyphe un... [Lire la suite]
Posté par UNE AME à 23:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
10 avril 2017

Traces écrites...

« Chaque mot, retourné dans la main des esprits – ce tour de main est leur geste caractéristique – se transforme en lance dirigée contre celui qui parle. » Franz Kafka, Journal, 12 juin 1923. Les mots sont l’habitat de spectres. Dès leur émergence, ils sont en charge des fantômes qui les habitent. Tous les mots, l’acte de parole lui-même, ne sont que des expériences de  retour des ombres intérieures. L’expérience des mots, leurs apparitions, leurs disparitions, leurs traces écrites poétiques ou littéraires, la voix et... [Lire la suite]
Posté par UNE AME à 23:42 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :
02 avril 2017

Dimanche 2 octobre 2016...écrire...

  L’écriture est pour moi comme une musique de Bach ou de Mozart…Elle vient à moi qui suis novice comme par une grâce, un don  gratuit. Je ne sais si elle s’offre facilement. Non je ne le pense pas mais j’aime à en observer les effets sur moi. Les mots sont d’une valeur inouïe et je respecte ceux qui manient l’esprit et les mots avec une habileté et une justesse de virtuose. Je suis admirative d’un grand homme François Cheng . C’est au travers d’un de ses livres que j’ai compris la nécessité du travail répétitif et... [Lire la suite]
Posté par UNE AME à 15:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 avril 2017

Rien ne se passe plus comme hier ?

Rien ne se passe plus comme hier ? Est-ce véritablement le bonheur, cet état où rien ne se passe plus comme hier, se demande Âme à l’Encre de Chine. Son phrasé devient court, sans ponctuation, à l’image de sa respiration qu’elle ne parvient pas à reprendre. Elle continue de perdre pied dans l’espoir, jusqu’au vertige, confrontée à cette indicible joie de ses tourments intérieurs. Le chronomètre tourne sans que rien ne se passe et…pourtant ...pourtant…au fur à mesure que les secondes, les heures, les journées s’écoulent,... [Lire la suite]
Posté par UNE AME à 14:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 avril 2017

Une Promesse

Son âme s’alourdissait, s’épaississait, perdait la force de s’élever.  Après quatorze années passées dans le respect du silence et des scrupules, elle reçut un jour une lettre affranchie  avec un timbre d’une contrée inconnue jusqu’alors. Elle la lut, elle la relut éperdue de crainte et de curiosité. Cette lettre sous une forme enchanteresse laissait deviner une prière ou plutôt une invitation. Elle lui offrait un voyage inespéré dans le pays des nuances pour faire oublier l’indispensable et le nécessaire  des tâches... [Lire la suite]
Posté par UNE AME à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 avril 2017

Maux en fragments de mots

J’existe à travers le temps qui passe, affrontant l’avenir avec inquiétude pour tenter d’embrasser ce que je perçois, d’être au plus près de la faille, de  l’incertitude, du trouble, de l’approche de la vérité. Je ne suis pas écrivain et je ne veux pas le devenir non plus. Ecrire est pour moi un tourment perpétuel, une activité qui va me chercher loin dans mes difficultés existentielles. La recherche du mot est une tension sans relâche. Pas de répit pour écrire le grondement continu de l’existence…Solitude et féminitude sont... [Lire la suite]
Posté par UNE AME à 20:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :